Bretagne - Finistère

Prix: 5 €
Référence : 06048
Bretagne   Finistère
Bretagne   Finistère

Editions : Alpina

04/1950

Edition originale

Collections :

Informations complémentaires

Type de couverture

Broché à rabats

Nombre de pages

63

Dimensions

13 x 18 x 0.7 cm

Poids

120 gr

Etat

09/10

Remarques sur l'ouvrage

Coins cassés

Resumé - Extrait

Finis terrae, la fin de la terre ; aucun pays n'est mieux défini par son nom que celui-ci. Pointe occidentale de la Bretagne, le Finistère n'est pas seulement, vers le couchant, l'extrémité de la France, ni même de l'Europe. Flaubert n'a-t-il pas noté, en revenant de la pointe Saint-Mathieu : « Je sentis que j'avais derrière moi toute l'Europe et toute l'Asie et, devant moi, la mer, toute la mer! »

« Elle est proprement une terre d'Ouest, voire de Far-West, un pays du soir, une Hespérie. Ses promontoires avancés retiennent les derniers adieux du soleil quand il achève de sombrer dans les lointains de l'Atlantique. Là est une de ses originalités essentielles et, je crois bien, le plus pénétrant de ses charmes. Nulle part ailleurs ne se savourent avec plus de suavité les solennelles mélancolies du couchant ; nulle part ailleurs ne se déploient, avec une grâce plus captivante ou une majesté plus grandiose, les prestiges du mirage occidental qui a de tout temps exercé une attraction si impérieuse sur les migrations des peuples et la marche des civilisations ».

Ces lignes qu'Anatole Le Braz écrivait de la Bretagne définissent encore plus expressément le Finistère, puisque c'est vraiment lui qui est la terre du couchant. Mais ce n'est pas seulement affaire de situation géographique. En fait, tout ce qu'on peut dire d'intégralement vrai sur la Bretagne est vrai d'abord du Finistère, parce qu'il en est sans conteste la région la plus caractéristique à tous égards. Moins directement en contact avec les autres provinces françaises, isolé de trois côtés par la mer, c'est lui qui a le plus jalousement conservé l'héritage de la langue et des traditions bretonnes. C'est sur son territoire, et singulièrement dans le pays de Léon, qu'ont fleuri les monuments et les chefs d'oeuvre caractéristiques de l'art breton. Sur son territoire aussi, et particulièrement au pays de Cornouaille, que le peuple est resté le mieux fidèle aux anciens costumes qui représentent aujourd'hui la plus belle floraison du folklore français. Le Finistère, c'est le conservatoire du génie de sa race, la « Bretagne bretonnante »...



Vous appréciez ce livre ?