Crime-Partie - Chantage kidnapping piraterie aérienne - Les règles du jeu

Prix: 5 €
Référence : 07255
Cirime Partie   Chantage kidnapping piraterie aérienne   Les règles du jeu
Cirime Partie   Chantage kidnapping piraterie aérienne   Les règles du jeu

Auteur : Laver Michael

Titre original :

The crime game (Anglais)

Editions : Aubier

01/1986

Première parution dans la collection

Informations complémentaires

ISBN :

270072612X

EAN :

9782700726121

Genre

Type de couverture

Broché

Nombre de pages

206

Dimensions

13.5 x 22 x 1.9 cm

Poids

290 gr

Etat

09/10

Resumé - Extrait

Vous êtes l'honnête propriétaire d'un gentil night-club, et vous voyez arriver deux malabars superbement sapés qui, manifestement, n'ont pas d'autre but dans la vie que de vous faire chanter. Faut-il payer ?

Vous êtes le gouvernement égyptien, allemand, américain, et un nombre appréciable de vos ressortissants est immobilisé Dieu sait où dans un Boeing 747 par des terroristes prêts à tout si... Faut-il tenter une opération commando ?

Que l'on ne s'y trompe pas : l'humour habille ici la plus sérieuse des démonstrations. Car ces faits divers, privés ou planétaires, dans lesquels nous ne voyons que hasard, incertitude et chaos obéissent toujours, en dépit des apparences, à une rigoureuse logique, et même à des lois, aisément formulables quand on est, comme l'auteur, professeur de sciences politiques...

Pour chaque cas, réel — les otages de Téhéran, Mogadiscio — ou fictif, Michael Laver nous présente une série d'options, en exposant successivement tous les dénouements possibles d'une situation apparemment inextricable : chaque fois, une analyse lucide des éléments en présence devrait permettre de prendre la bonne décision, de prévoir les coups de l'adversaire, de trouver une tactique appropriée.

A lire pour le plaisir, pour commencer enfin à comprendre les mécanismes fluctuants de la « haute criminalité ». Et puis, il faut tout prévoir, si jamais le paisible citoyen que vous êtes voyait son existence bouleversée par le chantage, le kidnapping ou ce que Michael Laver appelle « l'économie de la peur », il saurait enfin à quel saint se vouer...



Vous appréciez ce livre ?