L'oiseau n'a plus d'ailes

Prix: 8 €
Référence : 03331
L oiseau n a plus d ailes
L oiseau n a plus d ailes

Auteur : Schwiefert Peter

Auteur : Lanzmann Claude

Editions : Gallimard

04/03/1974

Edition originale

Collections :

Informations complémentaires

Genre

Type de couverture

Broché

Nombre de pages

181

Dimensions

15 x 22 x 1.3 cm

Poids

280 gr

Etat

09/10

Remarques sur l'ouvrage

Coins cassés

Resumé - Extrait


Ce livre ne ressemble à aucun autre : les lettres privées d'un jeune Allemand victime d'un destin exemplaire et tragique. Peter Schwiefert, demi-juif de famille bourgeoise et libérale, décide à 21 ans, en 1938, de quitter l'Allemagne par haine du nazisme et meurt à 27 ans, à la veille de la victoire, dans les rangs des Forces Françaises Libres.

Ces lettres conservées à Jérusalem par sa sœur qui n'imaginait pas qu'elles puissent être publiées, et confiées à Claude Lanzmann, sont tout ce qu'il nous a légué. Car s'il eut le dessein d'écrire — lui qui fait songer au Camus de 20 ans — l'époque ne lui laissa le temps que de lutter pour survivre dans la misère et l'émigration, puis sur les champs de bataille d'Afrique, d'Italie et de France.

De quoi témoignent donc ces lettres, quel souffle les anime qui les rend si poignantes ? Les années qui bouleversèrent la conscience de l'Europe, ce jeune homme choisit de les vivre en pleine conscience, jusqu'aux ultimes conséquences, comme sa destinée intime et particulière. Par-delà l'événement, ces lettres sont d'abord et surtout l'interpellation anxieuse d'une mère juive par son fils demi-juif; mère passionnément aimée, mais interrogée, questionnée sans relâche, sommée de choisir, sommée de comprendre et de se montrer à la hauteur d'une situation qu'elle ne peut pas ou ne veut pas penser, mais qui finit par l'emporter elle aussi.

La clairvoyance de Peter Schwiefert et le saut dans la liberté qu'il accomplit, l'aveuglement de sa mère et sa déchirante bataille d'arrière-garde, vécus^ par deux êtres intenses avec la même vérité, se rehaussent ainsi l'un par l'autre et apparaissent comme les modalités complémentaires d'un sort unique : celui d'une famille démantelée par l'Histoire et marquée en chacun de ses membres par la tragédie.



Vous appréciez ce livre ?