Visa pour le Japon

Prix: 8 €
Référence : 06022
Visa pour le Japon
Visa pour le Japon

Editions : Gallimard

30/07/1958

Edition originale

Collections :

Informations complémentaires

Type de couverture

Broché

Nombre de pages

290

Dimensions

14.5 x 20.5 x 2 cm

Poids

300 gr

Etat

08/10

Remarques sur l'ouvrage

Etat d'usage, papier jauni

Resumé - Extrait

Après avoir trop longtemps cru que le monde entier les vénérait, les Français pensent volontiers aujourd'hui qu'on ne les aime plus du tout.

Pourtant, à 16.000 kilomètres de Paris, une nation de quatre-vingt dix millions d'habitants place au premier rang la culture française et se passionne pour tout ce qui vient de chez nous : il s'agit de quelques îles, il s'agit du Japon. Alors que nous traduisons à peine trente livres du japonais tous les ans, cette année seulement 459 ouvrages français ont été traduits en japonais. Le 14 juillet est presque considéré comme une fête nationale par ceux-là qui parlent, à Tokyo, à Kyoto ou à Nagoya de " notre civilisation française". Marcel Giuglaris, correspondant d'un grand journal du soir, habite le Japon depuis de nombreuses années. Il en connaît les grands problèmes autant que les aspects pittoresques, les industries comme la vie familiale, l'art de cultiver les fleurs et celui de lancer des bateaux.

On considère souvent les Japonais comme d'incomparables fabricants d'articles bon marché dont ils inondent le monde : bicyclettes, montres vendues au poids, textiles destinées à l'Inde, etc. Marcel Giuglaris, nous amène à réviser cette opinion. Il existe de grands savants japonais (dont plusieurs savants atomistes). Et les industriels de ces îles déshéritées quant aux matières premières, ont réussi à créer des machines ou des produits remarquables dans tous les domaines. " En France, au XVIII* siècle, écrit l'auteur, La Fontaine fit parler des animaux comme parlent les hommes. Au Japon, depuis les origines, la communion est plus intime et plus sincère : ce sont les hommes qui s'expriment par les voix des animaux, des plantes ou du vent."

Ce Japon poétique n'est jamais absent de ce livre étrange, vraiment neuf, vraiment complet qui s'appelle : " Visa pour le Japon ".



Vous appréciez ce livre ?